Si vous faîtes des recherches pour acheter un nouvel écran d’ordinateur ou un téléviseur, il y a de grandes chances pour que vous ayez déjà entendu parler du taux de rafraîchissement. Derrière ce terme jargonneux se cache la caractéristique la plus importante du moniteur. Il est donc primordial de comprendre de quoi il s’agit avant de choisir un écran.

Continuez votre lecture pour en apprendre plus.

Lorsqu’on s’intéresse un peu aux écrans ou qu’on compare différents modèles, le taux de rafraîchissement est un des termes qui revient le plus souvent. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Et en quoi est-il si important quand on choisit un nouvel écran ? A-t-il un impact sur la qualité de l’image ou la fatigue oculaire ?

Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir.

Définition

Le taux de rafraîchissement, aussi appelé fréquence de rafraîchissement, correspond au nombre de fois que l’écran actualise l’image chaque seconde. Il est mesuré en hertz (Hz). Par exemple :

Un écran de 75 Hz rafraîchit l’image 75 fois par seconde.

Ici, pour éviter toute confusion, il est très important de bien faire la distinction entre taux de rafraîchissement et frame rate. Si le premier dépend uniquement de l’écran, le second est lui défini par le processeur et la carte graphique de l’ordinateur.

Pour autant, ces deux caractéristiques vont de pair. Pour obtenir les meilleures performances possibles, il vous faut un écran avec une haute fréquence de rafraîchissement et un ordinateur capable de produire un frame rate élevé. Si l’un de ces deux facteurs venait à vous faire défaut, la qualité pourrait s’en trouver impactée et vous ne pourriez alors pas profiter de l’expérience de jeu de manière optimale.

Taux de rafraîchissement définition

Quel est le taux de rafraîchissement idéal ?

Jusqu’à récemment, on considérait que le taux de rafraîchissement idéal pour un écran d’ordinateur était de l’ordre de 60 Hz. Et soyons clairs, pour certains utilisateurs cela sera toujours suffisant aujourd’hui. Toutefois, une fréquence de rafraîchissement de 60Hz va souvent de pair avec un scintillement intempestif de l’écran qui peut contribuer à causer de la fatigue oculaire. Ce genre de moniteur peut donc s’avérer un peu inconfortable lors de longues sessions d’utilisation. C’est pourquoi, depuis maintenant quelques années, on privilégie plutôt les écrans 75 Hz, même pour la bureautique ou les usages du quotidien.

En ce qui concerne les utilisations plus avancées, comme pour le gaming par exemple, on se tournera plutôt vers un taux de rafraîchissement plus élevé. On optera alors de préférence pour du 120 Hz ou plus. Avec ce genre de fréquence de rafraîchissement, si tant est que votre frame rate suive la cadence, vous devriez même constater des améliorations dans la fluidité des mouvements du curseur de votre souris. La gamme ViewSonic Elite propose un certain nombre de modèle orientés jeux vidéo, comme par exemple le XG320Q et sont taux de rafraîchissement de 175 Hz.

En couplant un écran offrant ce genre de taux de rafraîchissement élevé et un ordinateur équipé d’un bon processeur et d’une carte graphique produisant un frame rate élevé, vous devriez ressentir pas mal d’améliorations en termes de qualité d’image et de fluidité des mouvements. Quand on joue en compétitif ou qu’on a un usage plus professionnel, cela pourra faire une énorme différence.

Taux de rafraîchissement récapitulatif

Conclusion

Le taux de rafraîchissement est une caractéristique importante lorsqu’on achète un écran d’ordinateur, car elle détermine la fréquence à laquelle l’image affichée sera actualisée. Contrairement au frame rate, qui est produit par l’ordinateur lui-même, la fréquence de rafraîchissement dépend entièrement du moniteur. Quoi qu’il en soit, ces facteurs vont de pair et sont tous les deux essentiels pour profiter au maximum de ses jeux et autres contenus audiovisuels.